Le marché de la fenêtre

16 Fév Le marché de la fenêtre

TBC Innovation, société de conseil et d’études spécialisée dans l’innovation pour le bâtiment et l’éco construction, a réalisé une étude sur le marché global des fenêtres en France en 2015. Plus de 300 professionnels (installateurs, poseurs, distributeurs et fabricants industriels) ont été interrogés.

Des signaux positifs

En 2015, le marché français avoisinait les 9 millions de fenêtres installées. Il est en baisse continue depuis 2008, où plus de 11 millions de fenêtres avaient été vendues. Mais, la baisse se ralentit puisqu’elle est désormais inférieure à -1%.

Après plusieurs années de repli, la rénovation de fenêtres en résidentiel progresse en 2015. Elle demeure le premier débouché du marché. La volonté des pouvoirs publics de soutenir la rénovation énergétique, notamment avec l’adoption du nouveau CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique), semble porter ses fruits.

Le contexte économique pèse sur le budget des entreprises et des ménages. Cependant, les premiers signaux de reprise de la construction de logement neuf apparaissent et une embellie semble se profiler pour 2016.

Les répondants à cette enquête ont été interrogés sur leur perception de l’évolution du marché pour 2016. Les professionnels du PVC estiment que leur marché restera stable (42%) ou qu’il sera en hausse (23%). Les professionnels de l’aluminium sont encore plus optimistes, avec une stabilité espérée par 39% d’entre eux et une croissance attendue par 36%.

marche-fenetreLes tendances du marché

La maison individuelle reste le principal débouché avec 61,5% des ventes, loin devant le collectif (23%) et le non résidentiel (15,5%).

Les fenêtres commercialisées affichent des performances de plus en plus élevées. En 2015, plus de 45,7% des ventes concernaient des produits présentant un coefficient Uw compris entre 1,4 et 0,8. En 2012, cela ne représentait que 22% des ventes. Conséquence, les produits les moins performants (avec un Uw supérieur à 2) ont été chassés du marché : ils ne représentent plus que 0,4% des ventes, soit moins que les produits extrêmement performants qui eux atteignent les 0,8 %.

Coté matériaux, l’aluminium consolide ses positions. Les ventes de fenêtres aluminium représentent désormais plus du quart du marché. En valeur, l’aluminium atteint presque le PVC cette année.
Le PVC, qui demeure le premier débouché, accuse encore un nouveau repli, tout comme le bois. On observe une progression des fenêtres colorées, que ce soit en aluminium ou en PVC.
28% des fenêtres aluminium et PVC vendues en 2015 ne sont pas blanches, contre 26% en 2012.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.